Archives de l’auteur : Diane Mercier

A propos Diane Mercier

Docteure en sciences de l'information et chargée de projet principale sur les données ouvertes de la Ville de Montréal. Animatrice du compte Twitter @MTL_DO

Nouveaux ensembles de données – avril à juin 2014

Le Portail des données ouvertes de la Ville de Montréal compte 119 ensembles de données totalisant 277 ressources. Une ressource peut être un fichier en format ouvert, un fichier compressé composé d’un ou plusieurs fichiers ou un flux de données.

Archives de Montréal

Les Archives de Montréal ont libéré trois grands ensembles de données comportant des photographies aériennes à haute résolution :

Ces photographies aériennes viennent enrichir l’imposant lot déjà libéré pour 1947 et 1949, en savoir plus :

Bibliothèques de Montréal

Les Bibliothèques de Montréal ont libéré leurs statistiques sur le prêt, les collections et la fréquentation. Les tableaux de données présentent les statistiques des 45 bibliothèques de Montréal.

Arrondissements de Montréal

Les 19 arrondissements de Montréal se sont concertés pour libérer les procès-verbaux des Conseils d’arrondissement. Ils se sont inspirés des travaux de la Division du greffe pour les procès-verbaux du Comité exécutif, du Conseil municipal et du Conseil d’agglomération depuis 2011.

  • Ville-Marie, 2002-2014
  • Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, 2013 et 2014
  • Rosemont–La-Petite-Patrie, 2013 et 2014
  • Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, 2013, 2014
  • Géomatique

    • Bornes-fontaines : Géolocalisation des bornes-fontaines couvrant le territoire de l’île de Montréal, telle que maintenue par la Division de la géomatique au nom du Service de l’eau. Chaque symbole ponctuel comporte un identifiant unique, un identifiant ayant trait à l’adresse la plus près, le statut de la borne-fontaine et le numéro de tronçon de la géobase auquel elle se rattache.
    • Adresses ponctuelles : Géolocalisation des adresses des bâtiments couvrant le territoire de l’île de Montréal, telle que maintenue par la Division de la géomatique, dont la source principale est le rôle foncier. Chaque symbole ponctuel comporte un identifiant unique, l’adresse minimale et l’adresse maximale du bâtiment, les attributs ayant trait à la description de la rue, ainsi que l’orientation et la hauteur du texte pour l’affichage graphique.

Nouveaux ensembles de données – Mars 2014

Depuis le début de l’année 2014, une trentaine de nouveaux ensembles de données sont disponibles, notamment le budget 2014 et de nombreux ensembles provenant de la Direction du greffe. Nous énumérons les nouveaux ensembles, les nouvelles ressources ajoutées à des ensembles existants, des refontes complètes et des mises à jour ponctuelles. Notre catalogue comporte de nombreux ensembles de données qui sont automatiquement mis à jour.

Budget 2014

Le budget 2014 de la Ville de Montréal est en données ouvertes. Le 29 janvier dernier, le maire de Montréal, M. Denis Coderre, et le président du comité exécutif responsable des finances, M. Pierre Desrochers, ont présenté le budget de fonctionnement de 2014 de la Ville de Montréal, qui s’élève à 4,9 G$, une hausse de seulement 0,3 % par rapport à 2013. L’ensemble de données comporte 35 tableaux du Budget 2014 et disponibles en format ouvert ODS et, pour accommodement, en format propriétaire XLS

Direction du greffe

La Direction du greffe a libéré plusieurs ensembles de données. Il s’agit des données sur les contrats et les subventions versées par la Ville. Nous y trouvons des informations sur quelques 36 700 bons de commande. Ces ensembles de données concernent également la liste des élus, le calendrier politique et les rapports de la Commission sur les finances et de l’administration et la Commission de la sécurité publique.

Nouveaux ensembles de données

Bibliothèques de Montréal – statistiques sur le prêt, les collections et la fréquentation
Budget de fonctionnement (2014)
Calendrier – Instances politiques – Ville centrale
Commission de la sécurité publique (rapport)
Commissions permanentes du conseil – membres
Commission sur les finances et l’administration (rapport)
Contrats – Comité exécutif
Contrats – Conseil municipal et conseil d’agglomération
Contrats octroyés par les fonctionnaires – agglomération
Contrats octroyés par les fonctionnaires – ville centrale
Élection 2013 – Résultats au poste de maire de la Ville par arrondissements
Listes des élus de la Ville de Montréal
Listes des élus du Conseil d’agglomération
Plans détaillés d’occupation du sol de la Ville de Montréal, 1949
Subventions du Comité exécutif
Subventions – Conseil de ville et d’agglomération
Vues aériennes de l’île de Montréal, 1925-1935
Vues aériennes de la Ville de Montréal, 1958

Nouvelles ressources d’ensemble de données

Calendrier multiculturel
Voir : le tournoi de mars 2014

Refontes complètes (schéma de données)

Arrondissements de la Ville de Montréal
Calendrier multiculturel
Élections 2013 – districts électoraux

Mises à jour ponctuelles

Arrondissements de la Ville de Montréal – Liste
Bibliothèques de Montréal – informations sur les documents
Élections 2013 – postes électifs
Élections 2013 – sections de vote par adresse civique
Inspection des aliments – contrevenants
Procès-verbaux du comité exécutif de la Ville de Montréal, de 2011 à aujourd’hui
Procès-verbaux du conseil d’agglomération de Montréal, de 2011 à aujourd’hui
Procès-verbaux du conseil municipal de la Ville de Montréal, de 2011 à aujourd’hui
Tableau de la rémunération des élus de la Ville de Montréal

Hackathon : mettez vos étudiants au défi!

La Ville de Montréal est heureuse d’inviter les étudiants à participer à un hackathon les 22, 23 et 29 mars 2014, dans la foulée de l’adoption récente d’une licence ouvertes commune de données ouvertes pour tout le Québec.

Le 19 février dernier, les villes de Montréal, Sherbrooke et Québec ainsi que le gouvernement du Québec ont annoncé l’adoption de la licence ouverte Creative Commons 4.0. Cette nouvelle mouture de la populaire licence de réutilisation comprend les notions de bases de données. L’utilisation d’une seule et unique licence au Québec simplifiera grandement la vie de ceux qui veulent réutiliser ces données publiques en toute quiétude.

Mot-clic : #HackVilles
Suivez l’histoire de l’événement (mise à jour régulière)

Qu’est-ce qu’un «hackathon»?
Il s’agit d’un événement au cours duquel des programmeurs produisent une application ou un prototype d’application, dans le cas présent au bénéfice de leurs concitoyens et à partir de données provenant de quatre villes.

Que sont les données ouvertes?
Essentiellement, il s’agit d’ensembles de données publiés par les administrations publiques pour des raisons de transparence ou pour permettre à des citoyens et des entreprises de développer des applications.

1ère ronde – 22 et 23 mars
Le défi consistera à construire une application sur les évènements et idées de sorties à partir des données fournies par les Villes. Les citoyens pourront ainsi utiliser la même application pour consulter la liste des évènements et identifier des idées de sorties pour chacune de ses villes. L’application gagnante sera qualifiée pour le hackathon « provincial ».

2e ronde – 29 mars
À la fin de la première ronde, les participants pourront joindre l’équipe gagnante ou former une nouvelle équipe autour d’un projet développé lors de la journée dans le but de mesurer aux équipes des autres villes.

Il nous semble que c’est là une belle occasion pour les étudiants de démontrer leur savoir-faire et leur créativité!

Prix
Trois prix de 5 000 $ seront remis le 23 mars aux individus ou équipes pour les meilleures applications produites, un prix par ville.

Un prix de 12 500 $ sera remis au grand gagnant le 29 mars par les quatre municipalités et le gouvernement du Québec.

Inscription (FERMÉE) et fonctionnement
L’inscription est gratuite et pour participer, les étudiants n’ont qu’à s’inscrire . Ils peuvent s’inscrire à l’avance et seront ensuite contactés par l’équipe de soutien.

À Montréal, le hackathon se déroulera les 22 et 23 mars au 801, rue Brennan, à la salle des Écluses.

Les institutions peuvent former leurs propres équipes pourvu qu’elles respectent certaines règles :

  • Les gagnants s’engagent à maintenir et à faire évoluer leur application pendant une durée d’un an ainsi qu’à s’inscrire dans la Galerie des applications du Portail des données ouvertes de la Ville de Montréal;
  • L’ensemble du code sera déposé dans une forge GitHub;
  • Les critères d’évaluation des applications peuvent peuvent être consultés ici.
  • Il n’y a pas de règles définies concernant la formation des équipes. Une personne seule peut s’inscrire à l’évènement et se trouver une équipe sur place ou bien une équipe peut être formée avant l’évènement;
  • Il n’y a également pas de limite pour le nombre de participants par équipe;
  • À la fin de la première ronde, l’équipe gagnante pourra, si elle le souhaite, intégrer à son équipe des participants des autres équipes de la première ronde.

Le 23 mars, les meilleures applications seront présentées et primées au 801, rue Brennan à la salle des Écluses.

Journée internationale des données ouvertes à Montréal

#ODD2014MTL

Photo : Simon Lejeune ‏@unchumbelge

Un compte-rendu en progrès

Le 22 février 2014, Journée internationale des données ouvertes, se réunissaient 115 citoyens, élus et employés municipaux engagés dans l’avancement des données ouvertes à Montréal.
Ordre du jour et liste des participants préinscrits
Histoire des mentions sur les médias sociaux

Faits saillants

#ODD2014MTL - Harout Chitilian

Photo : Jonathan Brun alias @jonathanbrun

Allocution de M. Harout Chitilian

M. Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif et responsable de la réforme administrative, de la Ville intelligente ainsi que des technologies de l’information, a souligné l’importance du mouvement des données ouvertes et de la culture des « jeunes pousses » (start-up) à Montréal.
Il a aussi mis en évidence la nécessité de l’intégration des données, par exemple avec des bases de données interconnectées, des données de qualité et des standards de métadonnées. Pour lui, les données ouvertes donnent l’occasion de transformer la ville en outillant les fonctionnaires et les citoyens.
M. Chitilian rappelle l’annonce que faisait M. Denis Coderre, maire de Montréal, sur la nouvelle licence ouverte commune au Québec, la CC 4.0.

Vidéo de l’allocution de M. Harout Chitilian

Montréal Ouvert

Photo : Nomand Logic alias @NL

Retour sur le Canadian Open Data Summit

Jean-Noé Landry, co-fondateur de Montréal Ouvert et de Québec Ouvert, rapporte l’essentiel des discussions au Canadian Open Data Summit de Vancouver le 21 févier 2014 : l’intégration des données. Il ajoute que la communauté canadienne surveille avec attention ce qui se passe au Québec, notamment l’adoption prochaine de la licence ouverte commune CC 4.0.
Jonathan Brun, co-fondateur de Montréal Ouvert et de Québec Ouvert, propose que Montréal soit l’hôte du prochain sommet en 2015.
Enfin, Montréal Ouvert a reçu le prix Open Data Community Award pour son application « Je vote pour la transparence » #jvt2013 dans le cadre des élections municipales de novembre 2013.

Vidéo : non-conférence

Photo : Patrick M. Lozeau alias @pmlozeau

Non-conférence des employés municipaux et citoyens

Animation : Diane Mercier, Ville de Montréal
Nous avons discuté de gouvernance, de la pertinence, des résultats et bénéfices pour les citoyens et pour les employés municipaux.

Suite à la demande des participants, le groupe professionnel LinkedIn MTL_DO a été élargi aux citoyens et employés municipaux engagés dans l’avancement des données ouvertes à Montréal.

Voir aussi les articles :
Nouveaux ensembles et normalisation des données, 21 février 2014.
Un avantage pour les citoyens : Montréal disposera de la licence ouverte CC 4. Une première au Canada en matières de données ouvertes, 19 février 2014.

Hackons la corruption

SEAO (Système électronique d’appel d’offres) | Projet parrainé par l’équipe Hackons la corruption

Animation : Pascal Robichaud, Hackons la corruption
Description de l’atelier
Compte-rendu de l’atelier
Site Web du projet
Le standard « OpenContracting » a été présenté par Michael Roberts

open311

open311.org/

La discussion concernant open311 a regroupé 7-8 personnes autant de la Ville de Montréal que des citoyens curieux. Les questions concernaient autant les aspects techniques que l’appropriation au niveau des citoyens. Au niveau technologique, l’important fut de soulever la différence entre le format de données standard (Open311) et les outils technologiques (serveurs, interface web, applications mobiles) qui eux sont laissés au bon vouloir de chacun. Il a également été fait état que la standardisation des données permet une marchandisation (Commoditisation) des outils technologiques; ainsi des applications mobiles pour soumettre des requêtes 311 peuvent désormais être acheté à bas coût ou sous forme de logiciel libre, indépendamment de l’implémentation du serveur open311.

Au niveau de l’appropriation par le public, le but est surtout d’offrir un meilleur service aux citoyens et notamment de rejoindre la population plus connectée qui s’attend de manière croissante à pouvoir interagir avec les gouvernements par le biais d’outils numériques. Toutefois un employé de la ville ayant travaillé au service 311 soulignait que dans certains cas, il est central de pouvoir discuter avec le citoyen envoyant la demande pour préciser certains éléments. Ceci dit, vu les expériences menées dans les villes ayant mis en place des interfaces numériques (web ou mobile) pour soumettre des requêtes 311, il parait évident que le téléphone demeure le principal moyen pour soumettre des requêtes, les requêtes numériques restant pour l’heure un complément.

Enfin, comme le signalait Jonathan Brun lors d’une allocution, il apparait que la mise en place d’outil numérique permet de changer le rapport entre citoyens et gouvernement: par téléphone, les citoyens ont souvent l’impression de se plaindre alors que par un biais numérique, ils ont plus l’impression de participer au bon fonctionnement de la ville.

Autres sections à venir.

Références :

Recueil d’histoires autour du monde

Montréal collabore avec les citoyens pour libérer des données ouvertes de qualité

Journée internationale des données ouvertes le 22 février

Dans le cadre de la Journée internationale des données ouvertes le 22 février, la Ville de Montréal sera l’hôte d’ateliers organisés par Montréal Ouvert portant sur l’analyse de la qualité des données ouvertes. À cette occasion, des employés municipaux, des développeurs et des citoyens se réuniront au 801, rue Brennan afin d’échanger sur cet enjeu et travailler à utiliser des données ouvertes de la Ville. Montréal table sur cette relation enrichissante de dialogue avec les citoyens afin de mieux comprendre leurs besoins en matière de données ouvertes et identifier les améliorations à effectuer pour continuer à offrir de l’information de grande qualité.

« Montréal s’est doté d’un portail Web dédié aux données ouvertes en plus de son adhésion à une licence commune avec le gouvernement et plusieurs municipalités de la province. L’objectif est désormais de libérer le plus grand nombre d’ensembles de données possibles afin de susciter des applications de qualité qui répondront aux besoins des citoyens. Chaque pas qui est fait vers la libération des données est un pas de plus pour une administration plus transparente », a déclaré M. Harout Chitilian.

Montréal, en tête des données ouvertes au Québec

La métropole a la chance de compter parmi ses citoyens des passionnés de données ouvertes qui prennent plaisir à travailler ensemble afin d’aider l’administration municipale à améliorer ses processus en la matière. La Ville a d’ailleurs créé, en 2012, la Table de concertation sur l’ouverture des données afin d’offrir un lieu d’échange permanent entre elle et les intervenants du milieu. Samedi, une centaine de citoyens travailleront bénévolement à partir des listes du SEAO (Système électronique d’appels d’offres du gouvernement du Québec dans lequel toutes les villes déposent les renseignements relatifs à leurs appels d’offres), de Resto-Net, du rôle foncier et des histoires de familles et mémoires populaires de Montréal, afin de proposer de nouvelles initiatives à partir de ces données. L’administration municipale reconnaît et salue l’apport de ces groupes de citoyens qui forgent le statut de Montréal à titre de Ville numéro 1 des données ouvertes au Québec.

Une nouvelle licence CC 4 et une plus grande libération de données

Cette semaine, le maire de Montréal, M. Denis Coderre, a annoncé que la Ville souhaitait adopter la licence ouverte CC 4 internationale de Creative Commons. Une décision du conseil municipal doit être rendue à cet effet. La métropole, ainsi que les villes de Québec, Gatineau et Sherbrooke et le gouvernement du Québec qui emboîtent aussi le pas, unifieront leur licence de données ouvertes avec l’objectif de faciliter le partage des données selon des normes communes. Cette demande conjointe de normalisation de la part de quatre grandes villes et du gouvernement du Québec est une première au Canada. Cette démarche s’inscrit dans la mise en œuvre de la ville intelligente et numérique. L’administration municipale souhaite accélérer la libération de données cette année, toujours avec le souci d’offrir des données de qualité. Un plan corporatif de libération de données préparé de concert avec tous les services municipaux et les arrondissements devrait être déposé dans les prochaines semaines.

Nouveaux ensembles et normalisation des données

Ensembles de données

À l’occasion de la Journée internationale des données ouvertes, les Bibliothèques de Montréal libèrent des statistiques sur le prêt, les collections et la fréquentation. Ce sont des tableaux basés sur les données extraites du système Millennium ILS. Cet ensemble de données enrichit celui du catalogue des bibliothèques qui est mis à jour mensuellement.

Récemment, les Archives de Montréal ont ajouté les plans détaillés de l’occupation du sol de 1949 à leur collection des années 1947-1949 : les plans généraux de l’occupation du sol de 1949 et les photographies aériennes de l’île de Montréal, 1947-1949.

Normalisation des données

L’équipe de soutien technique au catalogue CKAN a déposé les modules externes « Territoire » et « Export utilisateurs » dans le référentiel GitHub. Ils seront liés au répertoire du Government GitHub, une communauté d’échange et de collaboration.

Les responsables des portails de données ouvertes du Québec ont entrepris un vaste projet de normalisation afin d’améliorer la qualité des données libérées et en permettre une plus grande réutilisation. Les résultats préliminaires ainsi que les ébauches seront mis à l’épreuve dans les communautés d’utilisateurs lors d’échanges, d’ateliers et de concours.

Les chantiers

Des représentants du gouvernement du Québec et des villes de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau, Lévis, Longueil, Laval et Repentigny se concertent depuis le début de 2013 dans des chantiers. Ce groupe a convenu de débuter leur travail dans trois chantiers : 1) la licence ouverte commune, 2) la standardisation des données et 3) la normalisation des noms de champ d’ensembles de données.

Chantier : licence ouverte commune

La prolifération des licences ouvertes est un problème à la fois pour les utilisateurs et pour les administrations publiques. D’un côté l’interprétation de multiples licences est complexe en développement d’application, de l’autre, les administrations publiques doivent chacune adapter et faire valider les textes légaux par des juristes experts, puis faire reconnaître ces textes comme conformes à la définition des licences ouvertes.

Les municipalités et le gouvernement du Québec ont choisi d’adopter prochainement la récente licence ouverte internationale de Creative Commons 4.0 – paternité.

Chantier : standardisation des données

Cette démarche de standardisation vise entre autres l’interopérabilité afin d’ajouter le plus de valeur possible aux données libérées.

Le premier rapport préliminaire [ODT, DOCX] du groupe de travail sur la standardisation des données comporte les éléments suivants : les types de données; le référentiel spatial; l’encodage des fichiers; les formats de fichier supportés; la nomenclature; la standardisation de colonnes usuelles; les métadonnées; l’identifiant.

Chantier : normalisation des métadonnées (noms de champ) d’ensembles de données

Dans un premier temps, cinq ensembles de données ont été choisis pour normaliser les noms de champ en vue d’une mise à l’épreuve dans le cadre d’un concours, soit :

  • Les événements (mars 2014)
  • Les districts électoraux (mars 2014)
  • Le découpage administratif (mars 2014)
  • Les pistes cyclables (à déterminer)
  • Les bornes-fontaines (à déterminer)

Un avantage pour les citoyens : Montréal disposera de la licence ouverte CC 4. Une première au Canada en matières de données ouvertes. 

CC4

Montréal est la première ville au Québec ayant utilisé les données ouvertes et dans la perspective de faire de la métropole une ville toujours plus intelligente et apprenante, le maire de Montréal, M. Denis Coderre, est fier d’annoncer que la Ville de Montréal souhaite adopter la licence ouverte CC 4 internationale de Creative Commons (version légale en anglais ; version légale en français en révision).

La métropole, ainsi que les villes de Québec, Gatineau et Sherbrooke et le gouvernement du Québec qui emboîtent aussi le pas, unifieront leur licence de données ouvertes avec l’objectif de faciliter le partage des données selon des normes communes. Cette demande conjointe de normalisation de la part de quatre grandes villes et du gouvernement du Québec est une première au Canada et s’inscrit dans une tendance mondiale d’harmonisation des processus en matière de libération de données des administrations publiques. Il s’agit d’un tour de force qui stimulera les échanges entre la Ville et les Montréalais et les administrations publiques entre elles.

« J’ai bon espoir que l’adoption par nos villes d’une licence commune d’utilisation des données ouvertes multipliera les occasions de collaboration et ouvrira la porte à une exploitation encore plus poussée de ces précieuses données, qui sont à la base du concept de ville intelligente. D’ailleurs, le Bureau de la Ville intelligente et numérique que nous mettons sur pied accordera une place primordiale aux données ouvertes non seulement pour favoriser la transparence, mais aussi parce que ces données permettront de développer des applications souhaitées par les citoyens », a déclaré le maire de Montréal.

Pourquoi ouvrir les données municipales ?
Le mouvement des données ouvertes vise à promouvoir le savoir et l’innovation grâce au partage d’informations et à la collaboration multisectorielle. Pouvant s’appliquer à de multiples secteurs, l’ouverture de données génère des bénéfices à la fois dans les sphères économiques, culturelles et sociales. Le partage de cette multitude d’informations contribue à créer une synergie qui stimule le foisonnement d’idées, l’entrepreneuriat et l’innovation. Les informations et les connaissances détenues par les citoyens et les diverses collectivités de Montréal viennent enrichir de façon substantielle le capital intellectuel institutionnel.

La licence CC 4 : crédible, utile et avantageuse pour les citoyens
L’adhésion à la licence CC 4 par Montréal est avantageuse pour les citoyens puisqu’elle réduira le nombre de licences à tenir compte lorsqu’ils réutilisent les données provenant de nombreuses sources. Cette licence est internationale et crédible. Elle est reconnue par les organismes internationaux faisant la promotion du savoir libre tel que l’Open Knowledge Foundation. La licence CC 4 couvre aussi les bases de données permettant la réutilisation dans les bases de données à contribution citoyenne telle que l’OpenStreetMap. Autre avantage, il n’y a aucun coût rattaché à l’adoption de cette licence. Elle est le fruit de travaux bénévoles d’individus et de travaux contributifs d’organismes à travers le monde. Creative Commons a publié cette 4e édition de la licence le 26 novembre 2013 et le 8 janvier 2014, l’Open Knowledge Foundation reconnaissait cette version comme étant conforme à la définition d’une licence ouverte.

Des ateliers de données ouvertes à Montréal le 22 février prochain
Le 22 février, ce sera la Journée internationale des données ouvertes. La Ville a planifié des ateliers sur le sujet regroupant des employés municipaux et des citoyens dans le but de renforcer le dialogue, améliorer la compréhension mutuelle, susciter des innovations et accélérer le processus de libération de données en favorisant la mobilisation et l’adhésion des participants.

Depuis 2011, année où elle a libéré ses premiers jeux de données en avance sur toutes les villes québécoises, Montréal a développé la Table de concertation des données ouvertes et a soutenu diverses activités sur le sujet, dont deux hackathons : le Défi GéoHack et ÉcoHackMTL, qui se sont tenus en octobre 2013. La Ville mise d’abord sur la qualité des données libérées plutôt que la quantité et table sur la relation de dialogue qu’elle entretien avec les citoyens et les employés. Soulignons qu’un plan corporatif de libération de données est en préparation, de concert avec tous les services municipaux et les arrondissements. Ce plan sera déposé dans les prochaines semaines.

Référence :
Tableau comparatif des licences d’utilisation conformes à la définition du savoir libre

Le 22 février, vous êtes invités à la fête des données ouvertes!

ODD2-1024x574

À l’occasion de la Journée internationale des données ouvertes, le 22 février prochain, vous êtes invités à célébrer avec les citoyens et les employés municipaux autour d’ateliers, de conférences… et de non-conférences!

Lieu et heure

Édifice Louis-Charland
Salle des Écluses
801, rue Brennan

De 8 h 30 à 17 h

Inscription

Journée internationale des données ouvertes 2014 : s’inscrire

Cette célébration a été initiée par Québec Ouvert

Activités :
Non conférence des employés municipaux et des citoyens
SEAO (Système électronique d’appel d’offres) | Projet parrainé par l’équipe Hackons la corruption
Resto-Net – Améliorer le site pour les inspections de salubrité
Analyse du rôle foncier de la ville de Montréal
Histoires et mémoires populaires de Montréal

Vous pouvez proposer des sujets de discussion ou autres.

Conférences

M. Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif responsable de la réforme administrative, de la Ville intelligente ainsi que des technologies de l’information.

M. Jean-Noé Landry, cofondateur de Montréal Ouvert et Québec Ouvert. Il discutera des résultats du Canadian Open Data Summit 2014 à Vancouver du 21 février.

D’autres villes célèbrerons partout dans le monde !

548 plans détaillés de la Ville de Montréal en 1949!

Cet article rédigé par Nicolas Bednarz a aussi été publié dans le site des Archives de Montréal

Plan détaillé En 2013, la Section des archives a versé sur le portail des données ouvertes de la Ville de Montréal ses 3920 vues aériennes de l’île de Montréal, prises en 1947-1949, ainsi que ses plans généraux d’utilisation du sol, dessinés en 1949. La mise en relation de ces deux lots documentaires a suscité beaucoup d’intérêt et de commentaires enthousiastes de votre part.

Nous sommes donc très heureux de vous offrir en ce début d’année 2014 un nouveau lot de 548 plans détaillés d’utilisation du sol de la Ville de Montréal, dessinés avec beaucoup de minutie à la même époque, en 1949.

Ces 548 plans (parmi lesquels une carte-index) présentent de façon très précise tous les types de bâtiments et d’espaces urbains existant dans la Ville de Montréal en 1949. Il s’avère par exemple fascinant de découvrir la nature de chaque édifice du boulevard Saint-Laurent à cette époque : barbier, garage, épicerie, tailleur, sellier, lingerie, restaurant, taverne, fleuriste sont quelques uns des éléments apparaissant sur ces archives précieuses. De façon plus générale, les vocations résidentielles, commerciales, ferroviaires, récréatives ou autres de tous les immeubles et terrains existants à cette époque y sont précisées!

La section des archives vous donne accès à ce nouveau lot via deux entrées :

548 plans détaillés de Montréal en 1949 en haute résolution (format TIFF, 300 DPI)

Plan détaillé

537 plans détaillés de Montréal en 1949 en basse résolution (format Jpeg, 150 DPI)

***

À vous de jouer!

Pourquoi ne pas utiliser ces nouvelles données et les combiner avec nos autres archives libérées en ligne afin de mener à terme vos propres créations? Cartes interactives, vues générales, reconstitutions de secteurs, créations visuelles, parcours historiques, les possibilités sont nombreuses!

Alors que le Centre d’histoire de Montréal présente sa très belle exposition Scandale! Vice, crime et moralité à Montréal, 1940-1960, pourquoi ne pas s’en inspirer et recréer le secteur du Red Light en plans, vues aériennes et photographies à l’aide de ces ressources?

Plans généraux de Montréal en 1949

Plans détaillés de Montréal en 1949

Vues aériennes de Montréal en 1947

Photographies du Red Light et de chaque bâtiment dans les années 1950

Photographies des quartiers disparus dans les années 1950

Nous travaillerons toute l’année à libérer de nouvelles archives tirées de nos chambres fortes afin que chacun d’entre vous puisse se les réapproprier, bonne découverte, bonne création, bonnes expérimentations!

plan détaillé

Nouvelles données : Soutien aux artistes, organismes culturels et arrondissements – 2013

Lien vers l’ensemble de données : http://donnees.ville.montreal.qc.ca/dataset/soutien-artistes-organismes-culturels

Ce texte reprend l’article publié dans le site Web Culture de la Ville de Montréal sous le titre « Plus de 28,5 M $ accordés aux artistes, aux organismes culturels et aux arrondissements par la Direction de la culture et du patrimoine en 2013 »

En 2013, la Direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal a appuyé 375 artistes, organismes et arrondissements pour une somme totale de 28 516 552,61$, par l’entremise de ses différents programmes de soutien financier, prix et bourses offerts annuellement. Les initiatives soutenues reconnaissent et encouragent la présence de créateurs, d’artistes et d’organismes à Montréal, facilitent l’appropriation de la culture par les citoyens et favorisent l’accès aux arts, à la culture et au patrimoine partout dans la ville.

Certains de ces programmes de soutien financier sont offerts grâce à des ententes particulières : l’Entente sur le développement culturel de Montréal entre le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la Ville de Montréal et l’Entente Imaginer-Réaliser Montréal 2025 entre la Ville de Montréal et le Secrétariat à la région métropolitaine.

Pour consulter la liste détaillée des soutiens financiers accordés en 2013 par la Direction de la culture et du patrimoine.

Cette liste est également disponible en données ouvertes.

Ne manquez pas les prochaines dates de tombée 2014 :

Programme montréalais d’action culturelle : le 17 février
Programme de soutien à la diffusion du patrimoine montréalais : le 24 février
Programme d’aide aux études – Études de besoins et de faisabilité : le 28 février
Programme de soutien aux collectes de fonds – Projets d’immobilisation – volet 1 : Organismes culturels professionnels : le 28 février

Pour les autres dates de tombée et pour en connaître davantage sur les programmes de soutien financier offerts par la Direction de la culture et du patrimoine de la Ville de Montréal