MTL Trajet: des données pour tous

1 novembre 2016

screenshot_180

Après Mon RésoVélo en 2013, MTL Trajet est l’évolution logique de la collecte de données par la Ville de Montréal, autant pour améliorer nos opérations que pour supporter les organisations et les citoyens de la région métropolitaine souhaitant mieux comprendre la mobilité dans la région.

En installant MTL Trajet sur leur téléphone mobile, les résidents du grand Montréal activent un outil de collecte de leurs trajets: l’application détecte lorsqu’un trajet est initié et à la fin du trajet, demande le mode de déplacement (voiture, vélo, transports en commun, etc.) et le motif du trajet (travail, santé, loisir, etc.). Ceci permettra de complémenter d’autres outils de collecte de données et d’analyse des déplacements et de répondre à des questions très vastes allant des habitudes des mobilités des Montréalais selon leur localisation ou la météo à des éléments plus détaillés comme l’impact de la dépose des enfants autour des écoles.

Pourquoi une application mobile?

De nombreuses options existent pour obtenir des informations sur les déplacements. Comme d’autres villes, Montréal a déjà déployé des réseaux de boucle de comptage ou encore des capteurs Bluetooth qui permettent d’évaluer la charge du réseau routier et les temps de parcours. Le partenariat avec Waze permet également d’obtenir certaines informations en temps réel. Des entreprises développent également une offre de vente de données: Strava, Google et les opérateurs téléphoniques, pour ne nommer qu’eux, proposent différents produits mais n’offrent pas nécessairement le niveau de granularité souhaité et ne permettent pas de redistribuer les données par la suite. Par ailleurs, avoir sa propre approche de collecte n’empêche pas la Ville de faire des essais avec d’autres données, les différentes sources de données n’étant pas mutuellement exclusives mais au contraire complémentaires les unes avec les autres.

Il n’en reste pas moins qu’il semblait pertinent de collaborer avec le milieu universitaire, en l’occurrence le laboratoire TRIP de l’université Concordia, pour lancer, pour un coût raisonnable, un outil de collecte directe permettant d’obtenir l’ensemble des données que nos équipes de transports ainsi que le laboratoire de Concordia jugeaient nécessaires pour travailler sur les enjeux de mobilité et faire avancer autant la recherche que les opérations de la Ville. Cela permettra, parmi d’autres choses, d’évaluer la représentativité de ce genre d’approche.

Enfin, il semblait intéressant de demander aux citoyens de faire un geste; pas uniquement d’être un collecteur passif via des applications tierces, mais d’être actif, de contribuer volontairement à la compréhension que nous avons de notre ville, de nos mouvements et de prendre plus directement conscience de chacun de nos déplacements.

Pour tous

De la même manière que les données de Mon RésoVélo furent ouvertes et ont servi à plusieurs groupes, notamment lors du Défi Vélo MTL, les données de MTL Trajet seront rendues disponibles en données ouvertes (tout en protégeant les informations personnelles des participants). Nous savons déjà que bien des partenaires régionaux sont intéressés par ces données: les villes voisines, les agences de transport en commun, y compris l’AMT qui y voit un complément intéressant à l’enquête Origine-Destination ou encore les entreprises de transport privé. Mais nous voyons aussi un nombre croissant d’organisations et de groupes citoyens qui développent des compétences d’analyse de ce type de données complexes. L’objectif est donc pour la ville et les organismes officiels de mieux comprendre l’impact des travaux et d’améliorer les opérations quotidiennes, mais aussi de créer une base de compréhension commune des enjeux en matière de mobilité.

Fait intéressant à noter: le Défi Vélo Mtl, qui s’est déroulé l’année dernière, fut l’occasion d’initier la collaboration entre le laboratoire Trip et la Ville de Montréal. En effet, le professeur Zachary Patterson avait déjà développé un prototype d’application de suivi et souhaitait voir quelle utilisation pouvait être fait de ce genre de données de suivi. Du côté de la Ville, un plan de collecte de données multimode faisait déjà parti des plans pour l’année 2016, mais l’adaptation de l’application Mon RésoVélo semblait difficile. En plus d’avoir donné le jour à des projets intéressants, le Défi Vélo MTL a ouvert la voie à cette collaboration.

En conclusion, la collecte de données de déplacement est un élément central dans l’amélioration de la mobilité à Montréal. Bien des possibilités sont à notre disposition et la ville est engagé à explorer toutes les options; la mise en place d’une application de collecte comme MTL Trajet entre dans cette approche et permet, contrairement aux données tierces, d’avoir une totale liberté dans la redistribution des données. C’est pour cela que si vous vous intéressez aux questions de mobilité à Montréal, nous vous encourageons à utiliser cette application et à un inviter votre entourage à faire de même!